En quelques mots...


Conseillère du 7ème arrondissement de Lyon, je suis mariée, j'ai deux enfants et j'habite le 7ème arrondissement.
Ancienne conseillère Régionale Rhône Alpes (2004 à 2010) et suppléante du Député de la 3ème circonscription Jean Michel Dubernard (2002-2007), je m’intéresse à la vie de nos arrondissements, de notre agglomération et de notre région.

Depuis la fin de mes études de Droit Public & Science Politique (Université Jean Moulin) en 1995, j'ai travaillé dans le secteur de l'enseignement supérieur, de la formation, de l'emploi des jeunes issus de l’enseignement supérieur (jeunes en situation de handicap notamment).

Me contacter

Envoyez vos mail à
contact@laure-dagorne.fr

Investir pour l’avenir avec l’Education et la Famille : Lettre à Najat Vallaud Belkacem :

14 oct 2014 . Actualité > rythmes scolaires

En ce moment se préparent de grandes réformes dans l’Education Nationale. Par ailleurs la Famille est durement visée par de nombreuses décisions déjà prises et des projets à l’étude.

C’est pourquoi, j’ai hier adressé une lettre à la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Najat Vallaud Belkacem.

J’espère que Madame la Ministre me répondra tant ces sujets sont importants pour nos enfants, les parents, les familles, notre avenir.

“Lyon, le 13 octobre 2014,


Madame le Ministre,


Depuis votre nomination à la tête du Ministère de l’Education Nationale, vous avez confirmé les projets de réforme et les délais fixés par vos prédécesseurs, Messieurs Peillon et Hamon.


Les sujets ne manquent pas : nouveau socle commun, réforme des programmes de la maternelle, de l’école primaire, puis du collège, enfin des Programmes d’enseignement moral et civique auxquels il faut ajouter les référentiels de parcours d’éducation artistique et culturelle, la question de l’abandon du redoublement, la réflexion sur le collège unique et les projets autour de l’école numérique…


Et il faut aller très vite… Alors, le calendrier s’emballe : jusqu’au 18 octobre, deux consultations sont ouvertes sur le nouveau programme des maternelles qui doit entrer en vigueur en septembre 2015 et le socle commun des connaissances.
En toute logique, les enseignants participent à ces consultations sur les réformes de l’Education Nationale. Mais ce qui est anormal, c’est que ces consultations aient lieu pendant le temps scolaire et que vous demandiez aux Mairies de prendre en charge les enfants.


La consultation est aussi ouverte, au moins sur le socle commun, au grand public. Seul problème : qui est au courant ? Difficile à dire tant cette possibilité est noyée dans la masse d’informations sur l’ensemble des réformes : par exemple, une toute petite ligne dans votre communiqué de presse du 22 septembre.
Je me demande si l’on a vraiment envie que le grand public se penche sur cette question. J’ai surtout l’impression que l’objectif est de faire vite…


Pour la réforme des rythmes scolaires, 2 ans et 1/2 de préparation ont finalement débouché, dans la plupart des villes, sur une mise en place, à la va vite, en 2 mois.
Vous n’avez pas pu ignorer le flou et la précipitation de la “méthode lyonnaise” d’application des nouveaux rythmes scolaires au détriment de l’intérêt des enfants. Aujourd’hui à Lyon, j’ai déjà des retours de parents inquiets de la fatigue de leurs enfants (surtout en maternelle et en début de primaire).
J’attends les retours d’évaluation sur les acquisitions nouvelles dans le cadre des activités engagées à la hâte dans la plupart des communes, faute de temps, de moyens et d’encadrement de qualité.


Combien d’enfants bénéficient d’initiation aux échecs ou au judo et combien s’occupent au ballon prisonnier ? Comprenez vous l’attrait d’un vendredi après midi en atelier “Poésie” pour des enfants de 3 ans ?


Et je ne parle pas du coût des activités péri - scolaires lyonnaises du vendredi après-midi pour les familles lyonnaises… Près de 200€ par an et par enfant pour certaines familles. Où est passé l’Ecole gratuite de la République ?


Quelles garanties nous donnez-vous que ces réformes pédagogiques se fassent, elles, dans de bonnes conditions et dans l’intérêt de nos enfants ?


Concernant le contenu des programmes, vous avez dit que les enseignants courraient après le temps, pour boucler des programmes trop lourds. Alors que va t’on supprimer dans les programmes ? On a déjà baissé le nombre d’heures de français depuis des années. On a supprimé des pans entiers de notre histoire. Jusqu’où va t’on appauvrir les contenus ? Qui va en décider ? Le Conseil National des Programmes ou les spécialistes des matières enseignées ?


Concernant la fin que vous préconisez, sans le dire vraiment, du redoublement, que proposez vous aux élèves qui ne redoubleront plus ? Quid des élèves qui eux avancent plus vite. Va t’on baisser le niveau pour tous ?


Vous vous situez dans la continuité de vos prédécesseurs. Monsieur Peillon estimait que les “devoirs” à la maison discriminatoires car certains enfants n’auraient pu être aidés chez eux.
Ce travail personnel est toujours donné par une majorité d’enseignants. Et il permet à l’élève de fixer les apprentissages, de développer son sens de l’autonomie, de l’organisation tout en assurant une fonction de liaison avec la famille.
Quelle est votre position sur les “devoirs” à la maison ?


Je conclurai en vous parlant des familles qui sont fortement pénalisées depuis mai 2012 et encore durement visées ces dernières semaines:
- baisse du plafond de réduction d’impôt induit par le quotient familial,
- PAJE divisée par 2 pour certaines familles,
- Diminution du plafond du crédit d’impôt sur les emplois à domicile qui concernent pour beaucoup l’aide scolaire et la garde d’enfants après l’école,
- annonce de la division par 3 de la prime de naissance pour le deuxième enfant pour une partie des familles.
- projet de réforme du congé parental, Permettez moi d’insister sur la réforme du congé parental qui, sous couvert d’égalité, constitue une ingérence dans le libre choix à s’organiser des familles. On peut aussi gager que les contraintes économiques l’emporteront sur la volonté de partage du congés entre les parents.
- ou le changement de notre politique familiale par la fin, proposée par des députés, de l’universalité du versement des allocations familiales.
Cela devient de l’acharnement. !


Madame la Ministre, mes préoccupations, vous l’aurez compris, sont celles d’une élue locale lyonnaise, mais aussi d’une mère de jeunes enfants, comme vous .


Une nation qui n’investit plus dans ses familles, une Nation qui fait régresser l’enseignement est
- une nation qui n’investit plus dans son avenir,
- une nation qui condamne les générations futures.


Je vous prie d’agréer, Madame le Ministre, l’expression de ma très haute considération.
Laure Dagorne”

Lancement du Comité de soutien des élus du Rhône à Nicolas Sarkozy

27 sept 2014 . Actualité > UMP

Le comité des élus du Rhône, lancé à l’initiative d’Emmanuel Hamelin, pour soutenir Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP a été présenté en Conférence de Presse ce lundi 22 septembre.

Voilà la première liste des membres du Comité de soutien.

Elections du Président de l’UMP : Soutien à Nicolas Sarkozy

21 sept 2014 . Actualité > UMP

Pour construire la France qui réussit, notre avenir et celui de nos enfants, chacun est responsable.
Cela ne sera possible que dans un État qui redonnera confiance et nous permettra d’agir.
Depuis ce soir, un cap est donné pour notre action avec Nicolas Sarkozy et sa capacité à redonner envie en notre famille politique et surtout en la France.

Toujours le flou dans les rythmes scolaires au conseil du 7ème

18 sept 2014 . Actualité > Lyon - Grand Lyon > rythmes scolaires

Toujours de l’opacité dans l’information sur les rythmes scolaires quand on interroge la mairie du 7ème… Après le flou du printemps sur les votes des conseils d’établissement vient celui sur les inscrits aux activités du vendredi après midi…

Voilà ma question lors du Conseil d’arrondissement du 16 septembre

“Le 5 septembre dernier a eu lieu la première journée d’activités en temps extrascolaire ; j’ai déjà eu l’occasion de dénoncer la mise en place dans la précipitation de ces nouveaux rythmes et je pourrais simplement réitérer notre crainte de cette mise en place qui, à notre avis, n’est pas dans l’intérêt de l’enfant, est fondée sur un mensonge aux familles concernant le coût et qui va peut-être entraîner une désorganisation dans le monde associatif.

Aujourd’hui, le système est en place, le maire de Lyon tablait sur 70% d’inscrits dans ces activités extrascolaires du vendredi après-midi. Pourrait-on avoir les chiffres dans le 7e arrondissement du nombre d’inscrits par école, en dissociant bien dans chaque groupe scolaire, la maternelle et le primaire car les taux d’encadrement ne sont pas les mêmes et autant sur le temps centres de loisirs et temps périscolaire ?

Par ailleurs, j’avais une question par rapport aux structures qui ont été associées à l’organisation des temps du vendredi après-midi et du temps de midi ; la MJC, la Maison de l’Enfance ou le Centre Social avaient des questions spécifiques sur des financements pour lesquelles elles n’avaient pas de réponse avant la rentrée et qui pourraient mettre à mal la prise en charge d’enfants les plus en difficulté.

Est-ce que des réponses ont été apportées par la ville ou, est-ce que c’est en cours et que ça va arriver très vite ?”

L’adjoint aux affaires scolaires de l’arrondissement m’a répondu qu’il ne préférait pas avancer de chiifres, car “à l’heure actuelle, c’est un exercice particulièrement difficile…”

Mais il a promis une réponse au prochain conseil d’arrondissement qui se tiendra le 14 octobre.

Rythmes scolaires : Vote contre au conseil d’arrondissement du 24 juin

27 juin 2014 . Actualité > Lyon - Grand Lyon > rythmes scolaires

Notre groupe a voté contre les dossiers présentés en conseil du 7ème, concernant la mise en place des rythmes scolaires à Lyon à la rentrée prochaine. Voilà mon intervention.

J’ai demandé les résultats des votes par école. Et je n’ai pas eu de réponse !

Je voudrais revenir clairement sur la demande que j’ai déjà exprimée le 3 juin dernier en conseil d’arrondissement : les résultats de la consultation des conseils d’établissement, école par école. Madame la Maire m’a répondu qu’on devrait l’avoir mais aujourd’hui, je n’ai pas reçu ces informations par Mail ou par d’autre moyen ; j’en ai discuté avec Monsieur l’Adjoint Monsieur DA COSTA assez souvent puisque nous nous sommes croisés sur différentes manifestations dans l’arrondissement et la réponse, comme celle faite à la presse, a été de dire que si on ne les communique pas, c’est parce que l’on ne veut pas stigmatiser les écoles.

Dans la mesure où c’est un vote public, je ne vois pas comment on peut stigmatiser qui que ce soit ; Lire la suite »

La situation de la place Gabriel Péri au coeur des discussions du Conseil d’arrondissement

25 juin 2014 . Actualité > Guillotière > Lyon - Grand Lyon

Ce 24 juin, la situation d’abandon de la Place Gabriel Péri a été soulevée par mon collègue Saidi Ali Challali, lors des questions diverses.

Le débat a été enflammé. Mais il ne faut surtout pas occulter la situation difficile que vivent les riverains et commerçants du quartier.

Lors de la campagne pour les élections municipales, notre projet pour l’arrondissement avait prévu l’installation d’un kiosque de police municipale sur la place. Cette proposition ne semble pas être retenue par la majorité.

Voici le compte rendu du Progrès de ce jour.

Propulsé par Wordpress